in ,

Les accidents tragiques les plus bizarres, c’est pas marrant

Peu importe à quel point votre existence est soigneusement scénarisée, elle est certaine d’inclure une collection d’événements inattendus. Certains auront la chance de gagner au loto ou de trouver une tablette de chocolat Wonka avec le ticket d’or à l’intérieur. D’autres, moins chanceux, auront le malheur de rencontrer la cruauté du sort, du destin et de la fortune sur leur chemin. Vous l’aurez compris, cet article revient sur les faits tragiques les plus étranges et bizarres.

L’homme pendule

CC0 / Pixabay.

En février 2017, Ian Bowman, 51 ans, a fait la une des journaux après qu’une cloche de la cathédrale lui ait cassé le dos. Comme l’explique The Guardian, l’incident s’est produit lors d’une visite de Bownman à la cathédrale de Worcester, accompagné de 20 autres campanologues, pour aider à sonner l’une des 16 cloches de la cathédrale. En quelques secondes, l’homme a été hissé à 25 mètres en l’air avant de heurter le clocher du lieu de culte. Après le violant coup, il s’est retrouvé coincé dans les airs. Cela aurait été le moment idéal pour qu’un ange apparaisse. Au lieu de cela, il a dû se contenter des pompiers.

Récupérer Bowman n’a pas été facile. Afin de sauver l’homme pendule, les pompiers ont dû passer par une série de trappes et mobiliser une équipe de spécialistes de la corde pour l’abaisser.

Le bon côté, bien qu’il se soit cassé le dos, Bowman est toujours en mesure de marcher. Il a déclaré : «Nous étions 20 à sonner. La corde a fait le tour de ma cheville» Et que sa blessure était «assez douloureuse», ajoutant: «Ce n’était qu’un accident – ces choses arrivent parfois dans la vie.»

Une affaire de singes

CC0 / Pixabay.

En 1920, Alexandre Ier de Grèce, roi des Hellènes, se promenait quand son berger allemand est attaqué par un singe domestique. Le roi tente de séparer les deux animaux, quand soudain un second primate l’attaque et le mord au ventre et profondément à la jambe. Même si très vite, des domestiques accourent et chassent les singes, les morsures lui causant une septicémie. Atteint de forte fièvre dès le soir de l’événement et avec des plaies qui s’infectent, il meurt trois semaines plus tard à l’âge de 27 ans.

Une fenêtre d’inattention

CC0 / Pixabay.

En 2007, l’infirmier en soins intensifs Chris Fogg volait tranquillement avec un patient, au-dessus de Seattle, lorsque la fenêtre à côté de lui s’est soudainement brisée. Le changement de pression atmosphérique qui en a résulté l’a littéralement propulsé. L’homme s’est cogné fortement la tête, et il s’est retrouvé aspiré.

Comme l’indique le Seattle Times, Fogg a combattu les forces de la physique, il tenta désespérément de se replacer à l’intérieur de l’avion. Heureusement, il avait la force de séparer sa poitrine de la fenêtre, réduisant l’aspiration et lui permettant de retourner à son siège.

« Je suppose que ce n’était pas mon jour de mourir”, a-t-il déclaré. “Pour quelqu’un d’autre, je pense qu’il aurait été complètement aspiré, mais pour une raison quelconque, j’ai été épargné, et je ne sais pas pourquoi.»

Rue mal à l’aise

CC0.

En traversant Studio City, à Los Angeles, en Californie, une femme de 48 ans a senti le sol se déformer sous elle. Sans le savoir, elle était dans affaissement important, plus de 3 mètres sous la route. Victime d’un gouffre de 6 mètres de large, la femme s’est prise de panique. D’autant plus que la situation s’est intensifiée de façon drastique lorsque l’eau a commencé à se précipiter dans sa voiture retournée. Incapable d’ouvrir les vitres, elle a dû forcer sa porte et monter au sommet de son véhicule pour éviter de se noyer. Heureusement, les pompiers étaient très rapidement sur place pour lui venir en aide.

Un match foudroyant

CC0 / Pixabay.

En 1998, durant un match de football en République démocratique du Congo entre les équipes de Bena Tshadi et Basangana, la foudre s’abat sur le terrain.

Malheureusement, tous les joueurs de l’équipe de Bena Tshadi sont tués par le phénomène météo, tandis que, du côté de Basangana tout le monde est indemne. Le choix des crampons moulés, plutôt que des vissés, ayant sauvé la vie des joueurs.

Un chewing-gum explosif

CC0 / Pixabay.

En 2009, Vladimir Likhonos, un jeune étudiant en chimie, trouve la mort en mâchant un chewing-gum « explosif ». Le jeune Ukrainien avait l’habitude de tremper ses chewing-gums dans de l’acide alimentaire. Malheureusement, ce jour-là, il aurait confondu cet acide avec une substance explosive. Le chewing-gum a explosé, lui arrachant la moitié du visage.

Un cafard de trop

CC0 / Pixabay.

En 2012, Edward Archbold, meurt après avoir remporté un concours de mangeurs de cafards et de vers à Miami, en Floride. Après en avoir avalé une douzaine, l’Américain de 32 ans est pris de vomissements avant d’être transporté à l’hôpital, où il est déclaré mort. La mort résulte d’une « asphyxie due à un étouffement ». Ses voies respiratoires ont été obstruées par des « parties du corps d’arthropodes ».

Radio-activement maladroit

CC0 / Pixabay.

En 1945, tandis qu’il travaillait sur le projet Manhattan, le scientifique Harry K. Daghlian, Jr. fait tomber accidentellement une brique de carbure de tungstène sur une sphère en alliage plutonium-gallium de 6,2 kg de qualité militaire. Il provoque par erreur de manipulation une réaction nucléaire en chaîne. Il développe alors rapidement un syndrome d’irradiation aiguë sévère, et meurt trois semaines après des suites de l’irradiation, devenant la première personne victime d’un accident radioactif.