in

Le calmar de verre, un extraterrestre vraiment transparent

Photo : mbari.org

Les calmars de verre sont des créatures vraiment étranges et tout aussi adorables, apparu au début du jurassique, ces derniers ont la réputation d’être quasiment transparents.

Les calmars de verre appartiennent à la famille des Cranchiidae, une famille qui comprend environ 60 espèces. Avec une longueur qui va de 10 cm à 10 m, et un corps quasiment transparent, ils passent une grande partie de leur vie dans les eaux peu profondes partiellement ensoleillées.

Ce qui rend les calmars de verre attrayants et différents des autres calmars, c’est clairement leur corps quasi-transparent, ces derniers sont également caractérisés par un corps gonflé et dix tentacules musclés munis de ventouses et de crochets, huit d’entre elles sont courtes et deux plus grandes au bout de leur corps.

Un calmar à 600 mètres sous la surface – Photo : mbari.org

Dans les profondeurs sombres, principalement dans le sud du Pacifique, et avec des grands prédateurs extrêmement sensibles à toute lumière, la translucidité des calmars est cruciale.

Le seul membre de leur corps que l’on peut voir clairement est leur glande digestive, celle-ci en forme de porte-cigares, qui est l’équivalent chez les céphalopodes d’un foie de mammifères. En cas d’agression, l’une des façons pour eux de se défendre est d’avaler beaucoup d’eau, ils deviennent alors beaucoup plus gros, ce qui les rend beaucoup plus menaçants.

Comme la plupart des calmars, pour prendre la fuite face à un prédateur, les calmars de verre projettent de la sépia, une encre noirâtre, liquide et dense. Quelques gouttes de cette substance suffisent à troubler l’eau autour du calmar.

Toutefois, le calmar de verre a un autre atout dans sa manche.. les yeux. il possède des organes lumineux sur la face inférieure de ces yeux, utilisé pour annuler son ombre.


Bien qu’il reste encore beaucoup à apprendre sur ces formes de vie en mer profonde, certains scientifiques ont observé également un cousin, le Taonius, plus facile lui a apercevoir, entre 400 et 800 mètres sous la surface. Ce dernier est à peu près aussi long que la largeur d’une feuille de papier.

Pour finir, le Galiteuthis, le parent du Taonius, est particulièrement unique. Il peut injecter de l’encre dans son corps transparent, le rendant ainsi plus sombre – susceptible de mieux se déguiser des prédateurs proches.

Un Galiteuthis orange repéré en 2001 – Photo : mbari.org

Comme la plupart des Cranchiidae, Taonius et Galiteuthis comptent sur de grands yeux pour voir à travers leur monde noirci. C’est absolument vital pour trouver un bon repas, mais aussi un compagnon.

Ce qui est bien pour les calmars de verre, c’est qu’ils ne représentent aucun intérêt pour la pêche commerciale.. longue vie à nos amis extraterrestres.

LE DIRE À UN AMI
Minutequoi Contributeur

À propos de Minutequoi

Présent sur le net depuis plus d'une année, MinuteQuoi est le mélange idéal entre culture et divertissement. Nous nous nourrissons des énergies positives pour vous faire sortir des articles tout chauds, et ce, dans diverses catégories. Avec la mission d’illuminer votre savoir, et au passage vous trouverez des sujets de discussions qui déchirent.

Nous nous inspirons des dernières infos pour également créer des questionnaires délirants et éducatifs, le but est de faire apprendre de nouvelles choses, ou même de réveiller les choses égarées dans les petits cerveaux, tout en s'amusant dans un univers attrayant. Mettez au défi vos connaissances avec les derniers quiz.

Nous nous engageons à divertir et à enrichir nos milliers de visiteurs à travers tous les pays francophones. Complètement compatible sur les appareils mobiles, le site se doit d'être le plus agréable possible.

Votre présence sur le site est très apprécié, vous ne le savez sûrement pas mais vos ondes sont agréables et nous motivent à être plus passionné. Parfois, il suffit d'un rien pour faire bouger un arbre. Merci pour vos partages et votre soutien.

Si vous souhaitez contribuer à la rédaction d'un article où même d'un quiz, écrivez-nous! Nous contacter ici.